Introduction

À l’annonce de la mise en place de la nouvelle ligne électrique THT ( 2 x 400.000 Volts) Contentin-Maine (voir annexe 1), afférant à la mise en service du futur réacteur EPR en construction à Flamanville, plusieurs associations locales ont manifesté leurs craintes et leurs mécon- tentements.

En effet, actuellement la France compte près de 13.000 kilomètres de lignes électriques THT et il n’existe toujours pas d’études d’impact axées sur les effets des champs électromagnétiques de 50 Hertz sur les biens et les personnes, dans les Enquêtes Publiques.

Aussi, la Coordination STOP-THT et les collectifs, d’Ille-et-Vilaine sous tension, de Manche sous tention et de Mayenne survoltée, ont décidé de conduire leurs propres investigations afin de pallier au manque d’informations sur ce sujet.

Pour ce faire, début décembre 2007, ils ont contacté le CRIIREM pour mettre en place l’étude «Vivre à proximité d’une ligne THT 2 x 4OO.000 Volts». Il ne s’agissait pas de réaliser une recherche épidémiologique, mais d’effectuer l’analyse d’une enquête citoyenne qui s’intéresserait à plusieurs aspects de l’impact des lignes THT, comme les effets sur la Santé, sur l’habitat, sur les lieux de travail, sur les exploitations agricoles, etc…

[button link=”http://electrosensible.solutions/wp-content/uploads/2015/11/Vivre-avec-une-ligne-THT.pdf” color=”default” size=”” type=”” shape=”” target=”_blank”  title=”Lire le fichier PDF” gradient_colors=”|” gradient_hover_colors=”|” accent_color=”” accent_hover_color=”” bevel_color=”” border_width=”1px” icon=”fa-file-text” icon_divider=”yes” icon_position=”left” modal=”” animation_type=”0″ animation_direction=”down” animation_speed=”0.1″ alignment=”center” class=”” id=””]Lire le fichier PDF[/button]