Auteur : R. GAUTIER

Lecteurs / correcteurs : D. OBERHAUSEN, R SANTINI

Résumé : 

Cette revue de publications sur les effets des champs électromagnétiques (CEM) dans la bande des radiofréquences sur la barrière hémato-encéphalique (BHE) montre que après les évidences des effets thermiques les différents travaux ont montrés une action de perméabilisation à des doses très faibles, non thermiques.

Les discordances de quelques travaux ne montrant pas d’effets tiennent plus à des différences techniques qu’à un doute sur la réalité de ces effets.

Les conséquences se mesurent déjà en terme d’augmentation des maux de tête, des migraines et les derniers travaux donnent de la consistance aux craintes relatives à l’augmentation de maladie neuro-dégénératives comme l’ALS, la maladie d’Alzheimer, l’autisme. Craintes d’autant plus grande que toutes les émissions de radiofréquences sont concernées : téléphonie mobile GSM ou UMTS (stations de bases comprises), réseaux sans fil, Wi-FI, émetteurs personnels de ‘surveillance’ des bébés, et pourraient apparaître à partir de 0,4 V/m.

Il est donc indispensable de diminuer les doses d’exposition de la population et d’augmenter la recherche en ce qui concerne les doses faibles d’exposition aux radiofréquences.

On line www.csif-cem.org, le 11 Avril 2003 (nouveau site : csifcem.free.fr)

[button link=”http://electrosensible.solutions/wp-content/uploads/2015/12/CEM_BHE_CSIF.pdf” color=”default” size=”” type=”” shape=”” target=”_blank”  title=”Lire le fichier PDF” gradient_colors=”|” gradient_hover_colors=”|” accent_color=”” accent_hover_color=”” bevel_color=”” border_width=”1px” icon=”fa-file-text” icon_divider=”yes” icon_position=”left” modal=”” animation_type=”0″ animation_direction=”down” animation_speed=”0.1″ alignment=”center” class=”” id=””]Lire le fichier PDF[/button]